Résumé macro global – Avril 2017

Auteurs
Ano Kuhanathan
Nos publications
4 mai 2017

Le mois d’avril a été marqué par les développements politiques : le premier tour de l’élection présidentielle française et l’annonce d’élections anticipées au Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, le marché du travail a progressé avec 98 000 créations nettes d’emplois en mars, un chiffre en dessous des attentes notamment en raison de l’hiver rigoureux, mais qui ne remet pas en cause la bonne santé du marché du travail américain. L’inflation diminue mais se maintient au-delà de la cible de la Fed à +2,4 % en glissement annuel en mars et l’inflation sous-jacente est apparue à +2 %. De même, les salaires continuent d’afficher une dynamique positive avec une croissance de +2,7% en glissement annuel en mars bien qu’en ralentissement (de +2.8% en février). Dans ce contexte, la Fed ne devrait pas modifier sa politique lors de la réunion du 3 mai . La réforme fiscale du président D. Trump, ou à minima les éventuelles baisses d’impôts que mettraient en place l’administration, restent au cœur de l’attention

T.May a obtenu du Parlement britannique la tenue d’élections anticipées au Royaume-Uni le 8 juin et espère obtenir ainsi un mandat clair pour les négociations du Brexit. Au Royaume-Uni, l’inflation reste élevée et stable en mars, à +2,3 % en glissement annuel. La croissance du PIB a diminué au 1er trimestre à +0,30% en rythme trimestriel, principalement en raison de la faiblesse de la consommation des ménages.

En zone euro, la production industrielle a décliné en février de -0,3% en rythme mensuel, après +0,9% en janvier. Le PMI composite de la zone euro a atteint en avril 56,7, grâce notamment au rebond en France (57,4 contre 56,2 attendu) alors qu’il diminue en Allemagne (56.3 contre 56,8 attendu et 57,1 précédemment). En Espagne, la croissance au 1er trimestre a rebondi à +0,80% en rythme trimestriel (contre +0,70% attendu). En France, celle-ci est apparue à +0,30% en rythme trimestriel, notamment en raison de l’hiver doux qui a pesé sur la consommation d’énergie. Par ailleurs, à quelques jours du 2nd tour de l’élection présidentielle, les sondages situent E. Macron en position de favori face à  M. Le Pen. En Italie, M. Renzi a remporté les primaires du Parti Démocrate (PD) et retrouve la poste de secrétaire général dont il avait démissionné quelques mois plus tôt.

Au Japon, la croissance du dernier trimestre 2016 a été révisé à la hausse (+1,2 % de +1,0% en variation trimestrielle annualisée). Par ailleurs, la croissance de la consommation mensuelle et l’amélioration perceptible dans les enquêtes auprès des ménages sont encourageantes. Toutefois, l’inflation reste faible et est apparue en mars à +0,20% en glissement annuel.

Dans les pays émergents, la reprise semble se confirmer. Les PMI se sont améliorés dans les pays d’Europe de l’Est (+6,9% en rythme trimestriel de +4,9% au trimestre précédent) et en Amérique Latine (-0,1% en rythme trimestriel de -0,2% au trimestre précédent). En Chine, la croissance du PIB du 1er trimestre est apparu au-delà des attentes à +6,9% en glissement annuel. Forts de ce contexte de croissance solide, les autorités vont pouvoir poursuivre l’implémentation de mesures macro-prudentielles dans les secteurs immobiliers et financiers. La politique monétaire reste accommodante au Brésil où la banque centrale a abaissé son taux directeur de 100 pdb en avril ainsi qu’en Russie et au Chili où les taux directeurs ont été abaissés respectivement de 50 pdb et de 25 pdb en avril.

Tableur croissance du PIB réel

Tableur classes d'actifs prévisions

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue pas de la recherche en investissement ou une analyse financière concernant des opérations sur des instruments financiers tels que définis par la Directive MIF (2014/65/CE), et ne constitue pas de la part de AXA Investment Managers ou de ses sociétés affiliées ni une proposition d’acheter ou de vendre des produits ou services d’investissement, ni une sollicitation ou un conseil en investissement, légal ou fiscal, ni une recommandation pour une stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. La responsabilité d’AXA IM ne saurait être engagée par une prise de décision sur la base de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document. Du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document sont partielles.

Du fait de la nature subjective de ces opinions et analyses, ces données, projections, prévisions, anticipations et/ou hypothèses ne sont pas nécessairement suivies ou utilisées par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA IM ou de ses affiliés, qui peuvent agir en s’appuyant sur leurs propres opinions. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse d’AXA IM.