Résumé macro global - Février 2017

Nos publications
1 mars 2017

Le mois de février a été marqué par les développements politiques en Europe et plus particulièrement la campagne présidentielle française et la scission du Parti Démocrate (PD) italien.

Aux Etats-Unis, le marché du travail s’est amélioré avec 227 000 créations nettes d’emplois en janvier, un record sur les 6 derniers mois. L’inflation est passée au-delà de la cible de la Fed à +2,6 % en glissement annuel en janvier et l’inflation sous-jacente est aussi apparue élevée en janvier, à +2,3 %. La dynamique des salaires a en revanche déçu, avec une croissance de +2,5% en glissement annuel en janvier, mais reste toutefois positive. Le président D. Trump a vu son décret sur l’immigration suspendu par la justice américaine. Il a aussi retiré les Etats-Unis du partenariat trans-pacifique et engagé les discussions pour renégocier l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Désormais, l’attente se focalise sur sa réforme fiscale et la dérégulation financière.

Au Royaume-Uni, le Parlement britannique débat actuellement l’octroi de son accord au gouvernement de T.May pour déclencher l’Article 50. Selon toute vraisemblance, le Royaume-Uni devrait bien signifier officiellement à l’Union Européenne sa volonté de se retirer d’ici la fin mars. Le PMI manufacturier a atteint 55,7 en janvier et 54,6 en février, témoignant de la résilience de l’activité économique.

En zone euro, la production industrielle a rebondi en décembre. Le PMI composite de la zone euro a atteint en février 2017 son plus haut point depuis 2011, du fait notamment des rebonds en France (56,2 contre 53,8 attendu) et en Allemagne (56,1 contre 54,8 attendu). En France, B. Hamon a été investi comme candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle. Les sondages confirment pour l’heure l’avantage de M. Le Pen au premier tour mais indiquent qu’elle ne devrait pas être en mesure de remporter le second tour, quel que soit son adversaire. En Italie, le Parti Démocrate s’est scindé en deux courants, l’un centriste mené par M. Renzi et l’autre, davantage à gauche, mené notamment par P.-L. Bersani. Dans ce contexte, la perspective d’élections anticipées en Italie s’éloigne, même si septembre reste possible.

Au Japon, après une croissance décevante au dernier trimestre 2016 (+1,0 % en variation trimestrielle annualisée), la croissance de la consommation mensuelle et l’amélioration perceptible dans les enquêtes auprès des ménages sont encourageantes.

Dans les pays émergents, la dynamique économique est positive et la reprise semble se confirmer. Les PMI manufacturiers se sont améliorés dans les pays d’Europe de l’Est et en Amérique Latine. La politique monétaire reste accommodante au Brésil et en Russie, alors que le Mexique s’est engagé dans une hausse de taux préemptive pour soutenir sa devise. Par ailleurs, l’incertitude politique demeure importante en Turquie alors que les électeurs doivent se prononcer le 16 avril lors d’un référendum qui pourrait octroyer au président Erdoğan des pouvoirs étendus.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue pas de la recherche en investissement ou une analyse financière concernant des opérations sur des instruments financiers tels que définis par la Directive MIF (2014/65/CE), et ne constitue pas de la part de AXA Investment Managers ou de ses sociétés affiliées ni une proposition d’acheter ou de vendre des produits ou services d’investissement, ni une sollicitation ou un conseil en investissement, légal ou fiscal, ni une recommandation pour une stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. La responsabilité d’AXA IM ne saurait être engagée par une prise de décision sur la base de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document. Du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document sont partielles.

Du fait de la nature subjective de ces opinions et analyses, ces données, projections, prévisions, anticipations et/ou hypothèses ne sont pas nécessairement suivies ou utilisées par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA IM ou de ses affiliés, qui peuvent agir en s’appuyant sur leurs propres opinions. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse d’AXA IM.