Multi Asset

Point marché Multi-Asset du 11 Mars 2021

Résumé

  • Le découplage que nous observons entre les Etats-Unis, l’Asie et l’Europe est accentué par l’efficacité des campagnes de vaccination qui vient souligner l’hétérogénéité de la vigueur d’une reprise encore peu évidente. La BCE devra veiller à ce que la surchauffe de l’économie américaine et la hausse des taux courts ne vienne pas interférer avec les conditions de financement favorables en Europe.
  • Le sentiment de marché et les politiques de relance continuent de soutenir les actions. Nous avons pris des positions marquées sur les actions « cycliques » et « value » ainsi que sur les matières premières et actifs de diversification les plus à même de bénéficier de cette rotation qui pourrait durer jusqu’à l’été 2021.

Gilles Moëc, Chef économiste du Groupe AXA et Directeur de la recherche d’AXA IM

D’une manière générale, les économies développées résistent désormais bien à la pandémie. L’intensité des restrictions sanitaires se relâche et l’activité économique reprend des couleurs ainsi que le montrent les indicateurs de l’OCDE. L’Asie de l’Est échappe aux perturbations et la demande mondiale se maintient mais il nous parait toutefois difficile d’échapper à une contraction du PIB au second semestre en Europe.

En Europe, bien que la cadence de réinvestissement du surplus accumulé par les ménages pourrait modifier la vitesse du rebond, mieux vaut rester prudent car l’épargne accumulée qui retournera dans l’économie réelle pourrait se révéler un épiphénomène de courte durée. Les profits des entreprises sont moins élevés qu’avant la pandémie, la réticence à augmenter les salaires demeure et le niveau d’embauche reste encore limité. Toutefois, la dette des entreprises n’est pas significativement plus élevée car elle se trouve compensée par une augmentation de la liquidité accumulée, c’est pourquoi nous ne la considérons pas comme un signal d’alarme en zone euro.

Aux Etats-Unis, le niveau de confiance des entreprises est largement au-dessus de sa moyenne de long terme. Ce décalage reflète la réticence de l’état fédéral à instaurer de nouvelles restrictions sanitaires alors que les campagnes de vaccinations sont efficaces et devraient permettre d’atteindre l’immunité collective à l’été 2021. Toutefois, il conviendra de rester vigilant au risque de surchauffe de l’économie américaine qui pourrait être dû à une accumulation des plans de relance de Joe Biden et de la réouverture de l’économie. Ce phénomène ne devrait pas générer de phénomène inflationniste aux Etats-Unis, et la tension sur les taux n’a pas engendré de mouvement de la FED car nous pensons qu’ils s’agit d’un événement très temporaire. A ce stade, l’augmentation des taux nous semble encore possible. En Europe, nous pensons que l’inflation ne devrait pas augmenter outre mesure non plus. Cependant, il nous parait important que la BCE empêche la contagion vers les taux longs européens afin d’éviter tout durcissement des conditions financières.

Serge Pizem, responsable monde de la gestion multi-asset chez AXA IM

Notre opinion est toujours positive sur les actions. Globalement, le déploiement du vaccin devrait continuer de soutenir le sentiment du marché. Les révisions des prévisions de bénéfices sont orientées à la hausse et les valorisations sont soutenues par les politiques monétaires toujours largement conciliantes. Tactiquement, nous avons pris des paris marqués sur les actions cycliques, la rotation vers les bancaires et le secteur de l’énergie pourrait se prolonger jusqu’à l’été ; nous conservons toutefois des valeurs de croissance en portefeuille avec des couvertures pour faire face aux potentiels pics de volatilité.

Notre opinion est aussi positive sur les matières premières cycliques qui devraient continuer de bénéficier du regain de confiance et de la reprise économique cette année. Les métaux industriels sont soutenus par la vigueur et la vaste base de la demande chinoise, tandis que la production reste freinée par la pandémie de Covid-19.

En revanche, nous ne sommes pas favorables sur les obligations gouvernementales. Nous avons adopté une duration courte, voire négative.

Le stimulus budgétaire massif devrait accélérer significativement la normalisation de l’économie des Etats-Unis. Le marché des obligations gouvernementales est sujet à des accès de volatilité violents, dans un environnement où les investisseurs challengent la communication de la Réserve Fédérale. Les taux pourraient potentiellement aller au-delà de ce qui est justifié par les fondamentaux.

Avertissement

Investir sur les marchés présente des risques de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/UE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considérée comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives.

Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.