Multi Asset

Actions vertes et chinoises : structurellement acheteurs, mais pas tout de suite

Les points clés

  • A court terme, les actions chinoises offrent à notre avis un potentiel limité. A moyen terme, la bonne dynamique engagée par la gentrification et la digitalisation sont des catalyseurs forts.
  • Les actions vertes nous paraissent chères à l’aube d’une surchauffe de l’économie américaine. A moyen terme, la transition énergétique demeure une tendance de fond importante qui va façonner à minima la prochaine décennie.
  • La réorientation du risque en Europe et aux Etats-Unis vise à profiter du redémarrage des économies et de la rotation cyclique.

Introduction

En novembre 2020, nous avions réorienté le risque de nos portefeuilles vers les actions en général, notamment les actions chinoises et les actions vertes. En mars 2021, nous avons décidé de prendre nos profits, mais ce mouvement tactique ne remet pas en question nos vues positives à long terme sur la Chine et les actions d’entreprises vertes vers lesquelles nous reviendrons lorsque nous jugerons le moment opportun. Nous partageons avec vous nos convictions en la matière :

Les actions vertes nous paraissent chères dans une environnement de remontée des taux, mais restent un investissement intéressant à moyen terme

L’effondrement de la croissance en 2020 a amené les gouvernements à mettre en place des plans de relance budgétaires très importants, mobilisant une partie importante de ces ressources pour leur objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de neutralité carbone. Le panier d’actions que nous avions structuré se composait d’une soixantaine de valeurs liées à la transition énergétique et visait à bénéficier de ce Momentum. Fondamentalement, nous pensons que :

  • La transition énergétique impliquera des investissements considérables (1000 à 2000 milliards de dollars par an1) dans les infrastructures vertes sur les 10 prochaines années, et les entreprises exposées au thème des énergies renouvelables seront les premières à en bénéficier.
  • Au sein de cette thématique, nous apprécions tout particulièrement les titres du secteur des biens aux collectivités ayant une part importante de leurs revenus dans les énergies renouvelables, les entreprises industrielles produisant des équipements électriques, ou encore les entreprises du secteur technologique fournissant des semiconducteurs dans les énergies renouvelables.

Après avoir réajusté notre sélection en sortant les titres avec une performance supérieure à 60% nous avons décidé de solder notre position et prendre nos profits. Malgré les perspectives encourageantes de croissance à long terme dans ce domaine, cette décision s’explique de deux manières.

  • L’impact négatif de la violente remontée des taux qui vient mettre sous pression les valorisations des actions liées à la transition énergétique.
  • Historiquement, nous voyons que dans un environnement de remontée des taux, les valeurs de croissance ont une sensibilité importante aux taux et ont tendance à moins bien performer que les titres value (décotés).

Nous nous repositionnerons dans ce secteur lorsque le moment nous semblera plus opportun mais cela dépendra notamment du niveau de reprise de l’économie américaine. Le scenario de surchauffe qui semble se dessiner à court terme avec le retour de l’inflation pourrait amener les taux d’intérêts à se tendre (à monter) et alimenter la rotation sectorielle des titres value vs croissance. Nous attendons que les taux se stabilisent pour revenir sur les actions vertes.

Les actions chinoises offrent à court terme un potentiel qui nous parait limité, mais restent attractives à moyen terme

Après avoir réorienté le risque actions vers l’Asie, et plus particulièrement la Chine qui présentait de meilleurs signes de résilience à la crise sanitaire, nous avons pris nos profits sur cette position tactique en estimant que le potentiel de hausse des actions chinoises demeurait limité à court terme suite à un durcissement de la politique monétaire visant à contenir le risque d’endettement et de surchauffe du secteur immobilier (explosion des prix).

Nous conservons toutefois des actions chinoises au sein de notre sélection active long terme et réinitierons ce pari au moment que nous jugerons le plus favorable pour plusieurs raisons :

  • La gentrification chinoise demeure un phénomène structurel que nous jugeons favorable aux actions domestiques.
  • Certaines sociétés demeurent leaders sur leurs marchés et dans les secteurs d’avenir comme l’économie digitale ou la cybersécurité.

Réouverture des économies : nous redéployons le risque en Europe et aux Etats-Unis sur les valeurs cycliques

Pour chercher à profiter de la rotation des valeurs de croissance vers les titres « value », nous réorientons le risque actions vers l’Europe et les Etats-Unis en prévision de la réouverture des économies.

  • En Europe Continentale, nous nous positionnons sur des valeurs bancaires et le secteur de l’énergie qui nous paraissent tout deux fortement décotés. Aussi, nous avons structuré un panier axé sur la réouverture des économies car selon notre analyse, la reprise économique redonnera des couleurs à des secteurs tels que l’hôtellerie, le transport aérien, les spiritueux et le luxe.
  • Au Royaume-Uni, où la campagne de vaccination est plus efficace qu’en Europe, nous avons initié une position tactique sur des actions domestiques cycliques britanniques dont la valorisation nous parait très attrayante dans les secteurs de la construction et de la restauration qui ont fortement souffert en 2020. Nous investissons également dans des bancaires britanniques .
  • Aux Etats-Unis, nous avons principalement acheté les valeurs financières du S&P500 Financials.

Conclusion

Pour cette année 2021 qui s’annonce toujours pleine d’espoirs mais non sans obstacle, nous maintenons notre surexposition aux actions qui présentent des perspectives de rendement plus attractives que le crédit. Malgré notre orientation naturelle vers la gestion de croissance, nous capitalisons sur la flexibilité et la capacité d’adaptation de notre approche afin de capter les rotations de marché et les changements de paradigmes en faisant le choix de paris marqués.

1 Source : Goldman Sachs, Portfolio Strategy Research, The Green Theme – A Global Implementation, Novembre 2020.

Avertissement

Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.