Deux minutes

Deux minutes pour s’informer sur les marches financiers

Que faut-il retenir ?

Les valeurs américaines ont une nouvelle fois atteint des sommets inégalés la semaine dernière, les investisseurs ayant bien digéré les commentaires du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, qui a indiqué que la banque centrale commencerait vraisemblablement à réduire certaines de ses mesures de relance monétaire avant la fin de l'année. À l'occasion d'un discours prononcé à Jackson Hole le 27 août, M. Powell a déclaré que les politiques de soutien à l'économie américaine étaient désormais moins nécessaires, mais que leur retrait progressif ne signifiait pas pour autant un relèvement des taux d'intérêt. Les indices Nasdaq et S&P 500 ont atteint de nouveaux sommets à la clôture, avec des gains dominés par les valeurs technologiques, et ce, bien qu'une enquête indépendante sur la confiance des consommateurs américains ait montré que celle-ci était à son plus bas niveau depuis février.

Dans le monde

En Chine, l'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier calculé par Caixin/Markit a chuté à 49,2 en août contre 50,3 le mois précédent. Ce chiffre, qui place l'indice sous la barre des 50 marquant la limite entre croissance et contraction, constitue le niveau le plus bas observé depuis un an et demi. Cette annonce fait suite aux données officielles qui indiquent une baisse de 50,4 à 50,1 en juillet, l'activité industrielle ayant été perturbée par les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus, les problèmes d'approvisionnement et la hausse des prix des matières premières. Le secteur des services a lui aussi enregistré une forte baisse d'activité, les données officielles montrant une chute de l'indice PMI à 47,5 contre 53,3 en juillet et du Caixin à 46,7 contre 54,9.

Le chiffre de la semaine

3 %

L'inflation dans la zone euro a atteint son plus haut niveau depuis 10 ans en août, ranimant les inquiétudes liées aux prévisions de la Banque centrale européenne (BCE) selon lesquelles la hausse des prix ne serait que temporaire. L'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3 %, contre 2,2 % en juillet, dépassant également les prévisions consensuelles qui tablaient sur 2,7 %. Cette hausse a été en grande partie attribuée à des facteurs ponctuels liés au caractère inégal de la réouverture des économies durant la pandémie. L'IPC sous-jacent, qui exclut les prix les plus volatils, a lui aussi augmenté pour atteindre 1,6 % contre 0,7 % le mois précédent.

Éclairage

E10

Nouvelle qualité d'essence sans plomb introduite ce mois-ci au Royaume-Uni, réduisant les émissions de CO2 par rapport aux autres carburants automobiles. L'E10, qui utilise davantage d'éthanol (biocarburant à base de plantes) que les autres variétés de carburants, est déjà commercialisé dans de nombreux pays européens. Parallèlement, l'ONU a annoncé la semaine dernière la fin officielle, dans tous les pays du monde, de l'utilisation de l'essence au plomb pour les voitures et les camions. L'Algérie, dernier pays à utiliser ce carburant plus nocif, y a mis fin en juillet.

Prochaines échéances

Mardi sera publiée la troisième estimation concernant la croissance du PIB de la zone euro au deuxième trimestre (T2) ; l'estimation précédente s'élevait à 13,6 % en glissement annuel. En Allemagne, l'indice ZEW du climat économique sera publié le même jour. L'estimation définitive du PIB japonais au T2 sera communiquée mercredi. La décision de la BCE concernant l'évolution des taux d'intérêt est attendue jeudi, de même que le taux d'inflation chinois pour le mois d'août. Les chiffres de juillet concernant la production industrielle britannique seront quant à eux communiqués vendredi.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506