Deux minutes

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir ?

Les marchés mondiaux ont progressé la semaine dernière à la faveur de l'optimisme suscité par le déploiement d'un vaccin contre le coronavirus et de l'espoir d'un nouveau plan de relance aux États-Unis. Les indices Dow Jones Industrial Average, S&P 500 et Nasdaq Composite ont tous atteint des niveaux record, le MSCI World NR grimpant pour sa part de 1,8 %[1] au cours de la semaine s'achevant jeudi. Mitch McConnell, leader de la majorité au Sénat américain, a déclaré que les responsables politiques avaient réalisé des « progrès importants » vers un accord concernant un nouveau plan de lutte contre la pandémie aux États-Unis. De leur côté, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont poursuivi cette semaine, dans un contexte tendu, leurs négociations en vue d'un accord commercial post-Brexit.

[1] En dollars US. Source : Factset, données au 17 décembre 2020

Dans le monde

La Réserve fédérale américaine a dressé un bilan plus optimiste de la reprise économique du pays, ses prévisions de croissance du PIB pour 2021 passant de 4 à 4,2 %. Elle table désormais sur un repli de l'économie de -2,4 % à la fin de l'année, contre -3,7 % précédemment. La Fed a laissé ses taux d'intérêt inchangés dans une fourchette de 0 à 0,25 %, mais n'a pas prolongé la durée de ses achats d'actifs portés au bilan comme certains l'avaient prévu. De son côté, la Banque d'Angleterre a elle aussi laissé son programme d'assouplissement quantitatif et ses taux d'intérêt inchangés (0,1 %). La Banque du Japon a quant à elle maintenu ses taux d'intérêt à -0,1 % tout en annonçant une prolongation de six mois de son dispositif d’aide aux entreprises touchées par la pandémie.

Le chiffre de la semaine

2 500 milliards US

Selon une nouvelle étude de l'Université de Princeton, les États-Unis devront investir au moins 2 500 milliards de dollars de capitaux supplémentaires au cours des dix prochaines années pour atteindre la neutralité carbone. Le rapport suggère que le financement supplémentaire destiné à l'approvisionnement en énergie, l'industrie, la construction et les véhicules pourrait être amorti par les dépenses des ménages au cours des années à venir, rendant ainsi la transition abordable. Mais il a ajouté que les grandes décisions d'investissement devaient être prises dès maintenant, avec un engagement politique et sociétal à grande échelle.

Éclairage

Digital Services Act (législation sur les services numériques)

Nouvelles règles proposées par la Commission européenne (CE) qui, parallèlement au Digital Markets Act (législation sur les marchés numériques), visent à réformer le mode opératoire des grandes entreprises technologiques. Axées sur la concurrence et la sécurité, ces nouvelles règles, qui n'ont pas encore été adoptées, rendent les prestataires de services responsables du contenu hébergé sur leurs plateformes et régissent l'utilisation des données de leurs clients. En cas d'infraction, la CE pourrait infliger des amendes allant jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise concernée en Europe.

Prochaines échéances

Lundi sera publié le dernier indicateur de confiance des consommateurs dans la zone euro. Les taux de croissance définitifs du PIB américain et britannique au troisième trimestre seront communiqués mardi, tandis que la Banque du Japon publiera mercredi le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire. Les chiffres du chômage et de l'inflation au Japon seront quant à eux publiés vendredi.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506