Deux minutes

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Les marchés mondiaux ont vacillé durant la semaine sur fond d'escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine, tandis que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a averti que des « mesures supplémentaires » pourraient se révéler nécessaires pour limiter les dégâts causés par le coronavirus. Par ailleurs, la Banque asiatique de développement a indiqué que la pandémie pourrait coûter jusqu'à 8 800 milliards de dollars à l'économie mondiale, soit l'équivalent de 9,7 % de la production économique mondiale.

État du monde

Selon une première estimation, le PIB de la zone euro s'est contracté de 3,8 % au premier trimestre, sa plus forte baisse depuis 1995, date de compilation des premières statistiques. L'Allemagne est toutefois entrée officiellement en récession, son économie s'étant contractée de 2,2 % après la révision à la baisse des chiffres du quatrième trimestre de 2019 qui indiquent un repli de 0,1 %. Parallèlement, l'économie britannique s'est contractée de 2 % en glissement trimestriel au cours des trois premiers mois de 2020, sa plus forte chute depuis la crise financière de 2008/2009. Ce recul a toutefois été moins marqué que prévu, la consommation et les investissements ayant accusé des baisses inférieures aux prévisions.

Le chiffre de la semaine

12 488

Depuis le début de l'année, les banques centrales du monde entier ont abaissé leurs taux d'intérêt directeurs à 148 reprises, pour un total cumulé de 12 488 points de base (pb).[1] Alors que les États-Unis ont réduit leurs taux de 150 pb jusqu'à présent cette année et que la Banque centrale européenne les a laissés inchangés (à des niveaux déjà très bas), l'Argentine a abaissé les siens de 1 700 pb, l'Ukraine de 550 pb et le Pakistan de 425 pb.

[1] Source : Datastream, AXA IM

Éclairage

Facilité de crédit renouvelable 

Forme de découvert, dans le cadre duquel un contrat de prêt permet au bénéficiaire d'emprunter une somme, de la rembourser, puis d'emprunter à nouveau de façon récurrente. Cela permet à une entreprise de disposer de fonds en fonction de ses besoins sans avoir besoin de contracter à chaque fois un nouveau prêt. Sur le marché des obligations à haut rendement, relativement peu d'entreprises devraient avoir besoin de refinancer leur dette cette année car elles disposent de facilités de crédit renouvelables, ce qui leur offre une certaine souplesse.

Prochaines échéances

Les chiffres préliminaires de la croissance du PIB japonais au premier trimestre seront communiqués lundi. Mardi seront publiés les chiffres de l'emploi au Royaume-Uni, aux côtés de l'indice ZEW du climat économique dans la zone euro. Les chiffres de l'inflation de la zone euro et du Royaume-Uni pour le mois d'avril sont attendus mercredi, de même que le procès-verbal de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale. Les données des indices préliminaires des directeurs d'achats (PMI) de mai concernant le Japon, les États-Unis et le Royaume-Uni seront publiées jeudi, suivies vendredi de celles de la zone euro.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.
 
 Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506